Développement informatique

Auto entrepreneur dans la création de site internet

Un site internet ou site Web est un emplacement central de pages Web liées entre elles et accessibles en visitant la page d’accueil du site Web à l’aide d’un navigateur. Sur la plupart des sites Web, vous lisez les informations contenues sur chaque page Web. Et sur ces pages peuvent se trouver des liens hypertexte intéressants, qui en cliquant dessus vous permettent d’avoir accès à plus d’informations. Vous pouvez également écouter de la musique, regarder des vidéos, faire du shopping, communiquer et bien plus encore sur de nombreux sites Web.
Il existe aujourd’hui des milliards de sites Web sur Internet qui peuvent être divisés en plusieurs types différents. Gardez à l’esprit qu’un site Web peut appartenir à plus d’une catégorie à la fois. C’est-à-dire qu’un site Web peut être à la fois un forum, une messagerie Web, un blog ou un moteur de recherche.

Les catégories d’activité

Toujours dans le cadre de création de site internet, il existe différentes autres orientations, qui concourent également toutes à l’édification du site.

k

Chef de projet

Aussi connu sous le nom d’administrateur de site, webmestre ou encore webmaster, le chef de projet est le concepteur et le gestionnaire de site internet. C’est une personne qui possède des aptitudes rédactionnelles et techniques, qu’il met à profit afin de concevoir des sites internet attractifs.

Graphiste

Le graphiste conçoit tout ce qui est contenu graphique à la demande. Il possède des aptitudes sans plusieurs domaines et est aussi très présent dans le monde de la publicité. Son rôle est de donner une forme visuelle au message que l’entreprise souhaite véhiculer sur son site.

Développeur web

Travaillant en collaboration avec le webmaster, le développeur Web a pour principale mission de créer les programmes informatiques qui serviront de fondement pour la mise en place du site web. Ses connaissances informatiques en codage lui permettent de modeler le site en tout point pour satisfaire aux attentes du client. Tout ce que vous devez savoir pour devenir développeur en auto entrepreneur et commencez le codage informatique.

Référenceur

Le référenceur comme son nom l’indique est chargé d’améliorer le référencement des sites Web, surtout pour les sites qui viennent de voir le jour. Pour cela, il œuvre principalement à optimiser tous les paramètres connus qui influencent ce référencement afin de permettre au site web de son entreprise, de se démarquer et ainsi supplanter la concurrence.

Community Manager

Le métier du Community Manager se résume à améliorer l’image en ligne, l’e-réputation et la notoriété d’une entreprise ou de ses produits auprès du public. Il crée et gère une communauté rassemblant les personnes adhérant à la vision de ladite entreprise. Ses principaux outils sont les réseaux sociaux, Twitter, Instagram, Facebook, Pinterest, YouTube… il adaptera leur usage en fonction de chaque client et de ses objectifs.

Découvrir le régime

Par régime de l’auto-entrepreneur on entend le procédé de calcul de l’impôt sur le revenu ainsi que des cotisations sociales. Il existe alors deux variantes de régimes en ce genre : le régime micro social et le régime micro fiscal. À ce titre, en exerçant sous le statut d’auto-entrepreneur, cela confère certains avantages en ce qui concerne les déclarations et les obligations comptables.

Les cotisations et charges de l’auto entreprise

Comme pour tous les secteurs d’activité, l’auto-entrepreneur doit payer des cotisations qui peuvent être mensuelles ou trimestrielles, à l’URSSAF. Le montant de ces cotisations dépendra du chiffre d’affaires, et d’un taux qui est fonction de l’activité exercée (12,8% du chiffre d’affaire pour tout ce qui concerne l’achat, la revente ou l’hébergement ; 22% pour les activités libérales dépendant du CIPAV, et 22% du chiffre d’affaire pour ce qui est de la prestation de services artisanaux ou commerciaux et l’exercice de professions libérales non réglementées)
Naturellement, l’auto-entrepreneur ne déroge pas aux prélèvements sociaux et aux cotisations sociales retraite et santé. Puisqu’il est soumis au régime micro-social, le créateur de site internet auto-entrepreneur doit obligatoirement s’affilier à l’une des caisses sociales collectrices : entre autres, le Régime Social des Indépendants (RSI) ou la Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse (CIPAV) le tout sera en fonction de la nature de son activité.

La liste des meilleurs hébergements pour site internet

La liste des meilleurs hébergements pour site internet

Un hébergeur web est une entreprise qui possède des serveurs dans lesquels sont stockés les sites web conçus et gérés par de tiers personnes. En effet, après la conception de votre site, vous aurez besoin d’un hébergement afin de le mettre à disposition des...

Les aides possibles

Qu’elles soient données par l’état ou par des organismes privés, il existe bon nombre d’aides octroyées aux auto-entrepreneurs afin de les aider à se lancer. Ces aides admettent bien-sûr le maintien des allocations chômage ou l’allègement de charges sociales : ACCRE (Aide au Chômeur Créateur ou Repreneur d’Entreprise). Celui-ci était ouvert premièrement aux demandeurs d’emploi, mais désormais étendu à tous les créateurs d’entreprise depuis le 1er janvier 2019. Pour bénéficier de l’ACCRE, la demande se fera au moment de l’inscription au statut auto-entrepreneur ou sinon durant les 45 jours suivant cette inscription.
Il existe également une exonération de début d’activité de création ou de reprise d’entreprise, qui constitue une aide majeure pour l’auto-entrepreneur.

Autres aides

Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise (NACRE)

Cette aide est administrée à l’échelle régionale, et œuvre à l’accompagnement des créateurs d’entreprise pour une durée de 3 ans maximum. Il s’agit principalement d’une aide au montage (mise sur pied de dossier de présentation du projet), aide à la structuration financière (élaboration d’un business plan, aide à la recherche de financements, obtention de financements spécifiques…), accompagnement du développement de l’entreprise (pour pouvoir prévoir certaines difficultés financières futures, réussir des tableaux de suivi d’activités, discuter la pertinence des développements projetés).

Aide à la création d’entreprise de l’AGEFIPH (Association de gestion des fonds pour l’insertion des personnes handicapées)

Ce dispositif prend en compte principalement une aide à la création d’entreprise, sous forme d’une subvention de 5000 euros, comme financement des frais de démarrage. Il est accessible uniquement aux demandeurs d’emploi.

Le fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIG)

Les femmes ne sont pas laissées en reste. Grâce au FGIG, les femmes auto-entrepreneurs bénéficient d’une garantie pour l’obtention d’un prêt bancaire, de 5000 euros minimum sur une durée de 2 à 7 ans.

La protection sociale

Toujours dans le cadre de la création d’entreprise et de l’exercice en auto-entrepreneur, le créateur de site Web bénéficie également d’une protection sociale. Ainsi, ses prestations sociales seront encadrées par le RSI selon le domaine d’activité. Toutefois, les auto-entrepreneurs exerçant une activité commerciale, artisanale, industrielle, ou de prestation de service sont reconnus au titre de Travailleurs Non-Salariés (TNS), donc régis par le RSI, contrairement aux travailleurs de la profession libérale ou d’activités réglementées qui ne seront affiliés au RSI que pour une partie de leurs prestations sociales. Eux, auront plus à faire avec l’URSSAF.
Quoiqu’il en soit, les cotisations sociales demeurent obligatoires et donnent l’accès à des prestations comme l’assurance maladie-maternité, les indemnités journalières, les allocations familiales, la retraite de base et la retraite complémentaire obligatoire…

Comment s’inscrire en tant qu’auto entrepreneur dans la création de site internet ?

L’auto-entreprenariat attire de plus en plus de jeunes entrepreneurs, motivés et désireux de prendre leur envol dans leur domaine. Et la création de site internet n’y fait pas défaut. En fait, le métier de concepteur Web (celui qui crée ces sites), consiste à prendre en charge toutes les étapes de la conception de site internet, à prodiguer des conseils aux clients, et à faire des études de marché. Il est possible d’exercer cette fonction en travaillant en entreprise ou à son propre compte.
L’auto-entrepreneur en création de site internet étudie les besoins des clients et prend part à l’établissement du cahier des charges. Ses plus proches collaborateurs seront le chef de projet, le directeur artistique, les ergonomes, et même les commerciaux. Même après la construction du site, le concepteur Web prend soin de suivre les tendances et les nouveautés afin de garder le site à la page et réaliser périodiquement des mises à jour.
Généralement un détenteur de bac +2 en BTS informatique, communication visuelle option multimédia, ou avec un DUT services et réseaux de communication, peut devenir créateur de site Web en auto-entrepreneur. Il faut savoir qu’une telle personne peut s’attendre à gagner pas moins de 1 500 euros bruts par mois à ses débuts. C’est sa disponibilité, sa créativité, son dynamisme et sa qualité d’écoute des clients qui caractérise un concepteur Web. En acquérant de l’expérience, il peut assumer de plus grandes responsabilités en tant que chef de projet Web. Alors n’hésitez pas à changer d’activité en optant pour la micro entreprise. Des aides sont disponibles depuis la crise du coronavirus.